L’Alberta mise sur la Francophonie

Le mardi 12 octobre 2010

En plein « Rond Point », la grande messe annuelle des francophones de l’Alberta organisée par l’ACFA, les services de presse du Ministre des affaires municipales, également directeur du Secrétariat francophone, ont annoncé qu’Hector Goudreau serait partie prenante de la délégation canadienne au XIIIe sommet de la Francophonie, du 22 au 24 octobre, à Montreux, en Suisse.

L’Alberta mène depuis quelque temps une politique tenace pour faire valoir son riche héritage franco-albertain sur le marché francophone et ses 200 millions de locuteurs. Comme ce fut le cas dernièrement au Mexique, la province cherche avant tout à promouvoir ses artistes. Le sommet de Montreux sera aussi l’occasion de nouer des liens avec des universités francophones, ou des responsables d’organisations thématiques comme l’Association internationale des maires francophones.

Pour cette province assez mal connue à l’international, jouer la carte francophone peut-être un atout important. Franco-albertain, lui-même, Hector Goudreau, qui est originaire de Beaumont, le quartier francophone au sud de la zone métropolitaine d’Edmonton, l’a probablement bien compris.


::::::::::::::::::::::::::: En bref ::::::::::::::::::::::::::::::
Le 19 novembre 2010